Un beau soleil ! 

 

Ce matin, une jeune femme, a deux reprises m’a fait part, tout sourire, de son bonheur que nous ayons « un beau soleil » aujourd’hui. Pour elle, comme pour l’ensemble des êtres vivants sans aucun doute, le soleil donne la joie de vivre, l’envie d’éclore et d’entreprendre, et, en ce jour de printemps, ce beau soleil est promesse d’avenir. 

Alors… que ce passerait-il si nous étions, malgré nous et à notre insu, coupés de ce « beau soleil » et que des activités de grandes envergures convergeaient pour « gérer le rayonnement solaire » et modifier la composition de l’atmosphère chimiquement et physiquement dans le but de manipuler intentionnellement la météo et le climat. Cela paraît impensable, inimaginable même, et pourtant, ces activités existent bel et bien et portent un nom, ou plutôt des noms : la géo-ingénierie ou bio-technologies ayant pour but de modifier intentionnellement le climat (échelle globale) et la météo (échelle locale). Ces techniques utilisent principalement la gestion du rayonnement solaire (en anglais SRM pour Solar Radiation Management) la capture et le stockage du dioxyde de carbone (en anglais CDR pour Carbon Dioxyde Removal ou encore la BECCS pour Bio Technologie Carbon Capture and Stockage). Ces techniques de SRM et CDR/BECCS s’appuient elles-mêmes sur des technologies de pointe qui se sont déjà bien implantées par le passé et qui se déploient actuellement à la fois sur terre, et dans l’espace.